Échanges avec le conseiller parlementaire de la Ministre de la Justice, son chef de cabinet et le sous-directeur de l’administration pénitentiaire en charge des projets immobiliers

Mardi 31 octobre, Elisabeth Toutut-Picard a été reçue par le conseiller parlementaire de la Ministre de la Justice ainsi que par son chef de cabinet et par le sous directeur de l’administration pénitentiaire en charge des projets immobiliers.
A l’ordre du jour de cette rencontre , l’avancement du projet de construction d’une nouvelle prison à proximité de Muret , mais aussi les nombreuses problématiques qu’a pu identifier Elisabeth Toutut-Picard au cours de ses visites au Centre de détention de Muret et à la Maison d’arrêt de Seysses.

En ce qui concerne le projet de nouvelle prison , le résultat de l’étude de faisabilité technique actuellement menée dans le secteur du muretain sera connu en fin d’année 2017.
Les premiers retours de cette étude s’avèrent d’ores et déjà positifs .
La décision finale sera annoncée par la Garde des Sceaux au printemps prochain dans le cadre du Projet de Loi de Programmation définissant les objectifs judiciaires et pénitentiaires du quinquennat qui seront présentés avec un Plan de financement correspondant.

Elisabeth Toutut-Picard a ensuite longuement abordé le problème de la surpopulation carcérale de la Maison d’arrêt de Seysses , les difficultés professionnelles chroniques rencontrées par le personnel pénitentiaire , la question récurrente du recrutement national des surveillants , les mesures alternatives à l’incarcération pour limiter le recours à la détention provisoire, la prise en charge médicale des détenus (somatique et psychiatrique) et la place de la formation scolaire et professionnelle dans le processus de réinsertion sociale des détenus. Ses interlocuteurs lui ont assuré que la Ministre était tout à fait consciente de ces problèmes structuraux et qu’elle travaillait à faire évoluer le système pénitentiaire et ses interactions judiciaires.