Faisons ensemble le choix de l’avenir et de l’espoir.

Elections législatives, 11 et 18 juin 2017

7ème circonscription de la Haute-Garonne : cantons d’Auterive, Carbonne, Cintegabelle, Muret, Montesquieu-Volvestre, Rieux-Volvestre, communes de Cugnaux et Villeneuve-Tolosane.
Madame, Monsieur, chers concitoyens,

Le 7 mai, les Françaises et les Français ont fait le choix d’un formidable espoir pour la France.

Ils ont adopté un projet ambitieux et réaliste qui repose sur six grands enjeux qui sont autant de défis à relever : l’éducation et la culture, la société du travail, la modernisation de notre économie, le renforcement de la sécurité, le renouveau démocratique, et la défense de nos intérêts à travers le monde.

Nous attendions tous ce programme et je me félicite de l’élan qu’il suscite. Dans une démarche nouvelle dépassant un clivage gauche-droite qui nous immobilisait, Emmanuel Macron a remis notre pays en marche. La présidentielle n’était cependant qu’une première étape.

Cette victoire a été possible grâce à l’engagement de milliers de citoyens qui ont voulu qu’un nouveau temps politique s’ouvre : celui du retour des citoyens au cœur de notre vie politique.

Le programme et la victoire ont été construits par eux, par nous. Cette victoire est la nôtre. Celle de millions de Français qui veulent un changement réel. Je fais partie de ceux-là, car je crois aux atouts de notre pays, à sa modernité, à son audace et à son avenir !

Je vois depuis trop longtemps nos représentants politiques s’éloigner. J’ai vu certains s’affranchir des règles qu’ils nous imposent. J’ai vu les apparatchiks, les compromissions, les calculs. Ce n’est pas la France pour laquelle nous avons voté.

Plutôt que de m’enfermer dans la contestation, je veux m’engager dans la construction.

Encouragée par le nouveau temps politique qui s’ouvre, je veux à mon tour – et avec votre soutien – contribuer au renouveau démocratique.

C’est la raison pour laquelle je suis candidate à l’élection législative le 11 juin prochain.

Cette décision est dans la droite ligne de mon engagement local.

Mon profil est celui d’une femme au service du public. Aujourd’hui directrice d’hôpital, adjointe au CHU de Toulouse, spécialisée en développement durable après avoir dirigé l’Hôpital des Enfants et la Maternité du CHU, je travaille depuis une trentaine d’années en milieu hospitalier avec des fonctions variées au sein de différentes structures.

J’ai 62 ans, je suis mère d’un fils de 23 ans et j’habite Rieux-Volvestre avec mon mari, Jacques Picard.

J’occupe, au titre de représentante de la société civile, les fonctions d’adjointe au maire de Toulouse et suis également présidente de la commission Environnement, Développement Durable et Energies de Toulouse Métropole.

J’ai toujours construit et porté mes projets au-delà des clivages politiques dans le respect de la pluralité des opinions avec pour priorité l’intérêt général et celui des générations futures.

Fidèle à l’élan impulsé par le nouveau Président de la République, je veux participer au sursaut démocratique. Nous devons changer les visages. Nous devons aussi et surtout changer les usages.

C’est pourquoi je m’engage à mener une campagne digne, respectueuse et bienveillante. Je n’engagerai pas de membres de ma famille comme assistant parlementaire et je n’exercerai pas d’activité de conseil parallèlement à l’exercice de mon mandat. Je rendrai compte des lois que je voterai et des dossiers locaux que je défendrai auprès des pouvoirs publics et au sommet de l’Etat.

Enfin, je m’engage à œuvrer aux priorités de notre circonscription. Le programme présidentiel résonne particulièrement avec les enjeux de notre territoire.

Avec ses 140 000 habitants, ses 60 communes regroupées en 4 communautés de communes, la 7ème circonscription présente des caractères différenciés et un réel potentiel de développement. Forte de sa tradition audacieuse et inventive, à la fois rurale et urbaine, elle doit prendre la place qu’elle mérite dans la France moderne que nous allons reconstruire tous ensemble !

C’est pourquoi j’y mettrai toute mon énergie au service de l’emploi et de l’éducation, mais aussi de l’environnement et des nouvelles solidarités, en plein soutien de l’action du Président Emmanuel Macron.

Pour bâtir une « nouvelle France », qui libère les énergies et protège chaque citoyen, une France qui créé et innove, une France juste et efficace, Emmanuel Macron a désormais besoin d’une large majorité à l’Assemblée nationale.

Faire au moment de l’élection présidentielle le choix du renouveau, puis au moment des législatives celui de l’immobilisme n’aurait aucun sens. Il rendrait difficile la mise en œuvre de la transformation attendue de notre pays. Nous devons donc être cohérents et nous donner les moyens de nos ambitions communes. Cette cohérence est notre responsabilité.

Cette double mission, locale et nationale, je la porterai avec vous et pour vous.

Aussi, les 11 et 18 juin, faisons ensemble le choix de l’avenir et de l’espoir.

Elisabeth Toutut-Picard, candidate officielle En Marche !